Pêche du brochet à la mouche

Le brochet est le carnassiers d'eau douce le plus agressif et surprenant de nos eaux continentales. Avec ces attaques fulgurantes et explosives, il ravi les pêcheurs, surtout à la belle saison, la période la plus intéressante pour traquer ce prédateur au combien passionnant.

Même si le Finistère est souvent assimilé comme étant une destination pour les salmonidés, le brochet est très bien représenté sur différents "spots" du département. Que ce soit en grand lac ou petits étangs côtiers, ou encore sur le canal de Nantes à Brest, il est possible de prendre de jolis spécimens et de diversifier sa pêche durant la saison.

Je vous propose de vous accompagner dans l'apprentissage de la technique de pêche du brochet à la mouche, mais aussi dans l'optimisation de votre lancer, les stratégies à mettre en place, animations, présentations adaptées à notre vaillant esox lucius

Brochet du lac St Michel - Brennilis - Finistère

Un prédateur explosif

Ce que je recherche dans la pêche du brochet, ce sont des émotions fortes, des touches fulgurantes, visuelles, qui provoquent des montées d'adrénaline! Le brochet est en effet un des rares prédateurs de nos eaux qui se pêche de manières agressives à l'aide de mouches de surfaces, ou de grosses mouches coloréees, à l'instar d'espèces tropicales, comme le dorado, le peacok bass, ou encore la GT. Les pêches dynamiques de bordures, dans les herbiers, sous les frondaisons, le long de la végétation à la fin du printemps et durant l'été, déclanchent des attaques explosives et surprenantes. Un vrai régal! C'est bien ce qui me fait retourner régulièrement au bord de l'eau en quête d'un beau brochet pris sur une belle mouche maison!

Sa pêche

Selon la saison, le brochet change de poste et suit les bancs de poissons fourrages. Comme on dit souvent: "trouve les petits poissons, tu trouveras le prédateur en question"! 

La fin du printemps et le début de l'été sont pour moi les périodes les plus intéressantes, avec la fin de l'automne.

Au sortir de la fraie, à la mi-mai jusqu'à mi-juin, les poissons sont très agressifs et recherchent activement à se nourrir. La pêche se pratique souvent en bordure, les brochets suivants les cyprinidés tels que les brèmes, gardons, en période de reproduction ou les bancs de perches. Généralement les touches sont plus franches et la pêche en surface peu commencer avec son lot d'émotions garanties!

Les pêches de bordures, de postes marqués reste ma préférée, même si l'on trouve de beaux poissons sur des postes plus typiques (cassure, haut fond, obstacles), parfois éloignés des berges.

L'automne et début d'hiver réservent aussi de belles surprises avec la baisse des températures, les brochets s'alimentent régulièrement pour se constituer des réserves avant le fraie. C'est souvent lune période favorable pour prendre un gros brochet, et aussi les dernières occasions intéressantes de l'année pour le pêcheur à la mouche polyvalent.

Le Lac St Michel - Un spot à gros brochets

 

Le lac St Michel ou retenue de Brennilis, dans les Monts D'arrées avec ces 450 hectares est l'un des plus grands lac de Bretagne. Classé en Grand Lac Intérieur, sa réglementation et sa gestion ont pu être adaptée afin de permettre de gérer à la fois les populations de brochets et de truites. Les brochets se reproduisent naturellement et peuvent atteinder de très belles tailles. Chaque année des poissons de plus d'un mètre sont capturés, avec des brochets records atteingant plus de 1,30m!

Les truites arc en ciel sont quant à elle issues de la salmoniculture du Favot, appartenant à la Fédération de Pêche du Finistère qui empoissonne le lac durant la saison avec poissons de 40 à plus de 70 cm.

Le lac se prête très bien à la pêche à la mouche du fait de ces nombreuses anses et faibles profondeurs (1,50 en moyenne). Dans un décors à l'irlandaise la pêche peut se pratiquer du bord, mais plus souvent en bateau ou float tube afin de prospecter les divers secteurs, postes et profondeurs qu'offre ce magnifique lac. Une valeur sure!

Les étangs côtiers - le canal de Nantes à Brest

 

Le Finistère détient de nombreux étangs, dont la plupart sont situés près de la côte, et qui sont peuplés en brochets et perches, mais aussi carpes et autres cyprinidés.

Parmi les nombreux étangs que nous avons en Finistère, certains se prêtent mieux que d'autres à la pêche du brochet à la mouche. 

Que ce soit sur l'étang du Toul Dour en Pays Bigouden, les étangs de Trévignon ou sur d'autres secteurs (Crozon, St Vio, St Renan,...), les possibilités sont vastes.

Le canal de Nantes à Brest offre aussi une multitudes de secteurs et la possiblité de pêcher divers carnassiers en plus du brochet (sandres et perches).

Selon la saison, et les conditions, je vous propose de vous emmener découvrir ou vous perfectionner dans la recherche de ce prédateur hors du commun du bord et en float tube.

Pêche du brochet à la mouche dans le Finistère